Le mur nous touche déjà le nez
#1

Je vous partage une image qui en dit long sur le destin de nos enfants
https://zupimages.net/up/20/04/hvhh.png

« La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. » Antoine de Saint-Exupéry
Répondre
#2

C'est tout de même plus complexe que cela. Dire aux gens que tout est fichu, ça risque de ne plus leur donner envie du tout de faire attention.

J'essaie (pas facile, mais j'essaie) de me concentrer sur les solutions et de les mettre en avant. Donc au lieu de dire :

- Ne pas manger de viande
- Ne pas manger de fruits importés (même si une tomate quia poussé en France a nécessité plus de chauffage qu'une tomate qui a poussé en Espagne, et donc rejette plus de CO2)
- Ne pas utiliser la voiture

J'essaie de proposer :

- Les repas végétarien c'est bon aussi, regarde cette recette ;
- Préférer les repas avec des aliments de saison qui ont poussé pas trop loin (en gros, avoir un bout de jardin) ;
- C'est cool le vélo, un a l'impression de tout le temps se promener.
- Les chimistes savent reproduire la photosynthèse pour récupérer l'énergie du Soleil.
- Le Soleil diffuse en 1/100 000e de secondes autant d'énergie que ce que l'humanité utilise en un an : tournons nous vers cette source
- Le nucléaire ne rejette pas de CO2 (ce qui rend la France "propre" face aux autres pays). Ça serait peut-être chouette de mettre des sous dedans. Les déchets ne sont pas un problème si on fait attention : tous ceux existants depuis le lancement des centrales tiennent dans le collège. Et on sait les stocker comme il faut : on a un exemple de centrale nucléaire naturelle (si si, ça existe) qui contient des déchets radioactifs depuis des milliers d'années sans que ça n'ait d'impact sur l'environnement.
- Vous avez entendu parler des piles à combustible ?

Nos enfants savent à quoi s'attendre. Mes élèves sont très lucides et investis dans une démarche écolo. Mais attention à ne pas les gaver ou leur dire que tout est perdu : sinon, autant tout cramer.
Répondre
#3

Merci prx de remettre un peu d'espoir devant tout se défaitisme qui me fait sombrer jour après jour dans la dépression.
Répondre
#4

(22-01-2020, 16:04:43)solene a écrit :  Merci prx de remettre un peu d'espoir devant tout se défaitisme qui me fait sombrer jour après jour dans la dépression.
Tu veux parler de la dizaine de jeunes filles, de la 6e à la 3e, qui tous les mardis midi viennent au club écolo, qui récupèrent tout un tas de matériaux, qui jouent du marteau et de la scie pour fabriquer un hôtel à insecte, qui font des recherches documentaires pour demander à la principale de permettre à qui le demande d'avoir un plat végétarien le midi (avec impact écologique de la calorie carnée ou végétale à l'appui), organisent des journées de ramassage de déchets...
J'ai de quoi faire Smile
Répondre
#5

(22-01-2020, 17:42:04)prx a écrit :  
(22-01-2020, 16:04:43)solene a écrit :  Merci prx de remettre un peu d'espoir devant tout se défaitisme qui me fait sombrer jour après jour dans la dépression.
Tu veux parler de la dizaine de jeunes filles, de la 6e à la 3e, qui tous les mardis midi viennent au club écolo, qui récupèrent tout un tas de matériaux, qui jouent du marteau et de la scie pour fabriquer un hôtel à insecte, qui font des recherches documentaires pour demander à la principale de permettre à qui le demande d'avoir un plat végétarien le midi (avec impact écologique de la calorie carnée ou végétale à l'appui), organisent des journées de ramassage de déchets...
J'ai de quoi faire Smile

ça fait vraiment plaisir à lire Heart
Répondre
#6
Thumbs Up 

Salut,

il n'y a pas un pouce bleu dans les smileys ? Ça manque cruellement Wink

@prx : (pouce bleu) Enfin un vrai écolo, qui ne tient pas de grands discours intello nous reprochant de ne pas déjà être retournés à l'âge des cavernes ! Tes propos sont pleins de bon sens et bien plus motivants que ce qu'on entend, hélas, bien trop souvent !

Il y a effectivement des choses qui m'ont toujours étonné, dans ce qu'on nous rabâche trop souvent, et dont j'aimerais bien voir les sources validées par la communauté scientifique. Par exemple, dans le dessin proposé par Mimosa :
  • On peut chauffer 3,6 fois plus de surface au bois qu'à l'électrique ! Je veux bien admettre que le bois ne produit que le CO2 qu'il a absorbé pendant sa croissance, donc que le bilan est nul... sans tenir compte du CO2 brûlé pour la plantation, l'entretien des forêts, l'abattage, le débardage, le transport etc. Par rapport à l'électricité 86,3% nucléaire+6.6%hydraulique+1.9% autres renouvelables (données EDF pour 2018), je me demande d'où vient cette différence d'émission de carbonne (en n'oubliant pas de prendre en compte, pour l'électricité, des émissions "secondaires", comme pour le bois) ?
  • Même question concernant la faible différence chauffage au gaz / chauffage électrique (rapport inférieur à 2.6) : pourquoi, alors que l'électricité thermique "à flamme" est essentiellement produite avec du gaz, qu'il n'y a plus de centrale à fioul et peu (pas trouvé facilement de chiffres précis et fiables) de centrales thermiques au charbon.
  • 5000€ de vêtements ou de meubles, admettons, mais seulement 7500€ de produits électroniques ? Je n'arrive pas à croire qu'on rejette si peu de carbonne pour la construction de meubles par rapport aux produits électroniques...
  • 480 repas avec du boeuf seulement ? C'est parce que les vaches pètent, c'est ça ? Mais c'est du CH4, pas du CO2 ! Bon, d'accord, l'effet de serre est pire. Mais il faut savoir de quoi on parle : de rejet de CO2, ou d'augmentation de l'effet de serre ? Et si c'est bien de CO2 dont il s'agit, il faut qu'on m'explique !
Dommage, parce que de telles affirmations invérifiables parce que non sourcées valablement (ce qui est presque toujours le cas, pas seulement dans le lien de @Mimosa) n'incitent pas du tout à croire ce genre de document, et donc à se dire que ça doit être trafiqué et qu'on n'a pas à s'en soucier.

Bref, prx nous le montre, on peut (et on doit, d'urgence !) faire quelque chose, il faut juste arrêter de discutailler sur des chiffres farfelus et démotivants et se mettre réellement à faire ce qu'on peut.
Répondre
#7

Je suis d'accord, mon image est très alarmiste.
Mais d'un autre coté je me dit que si on l'est pas, les politiques et la population ne s’inquiéteront jamais vraiment du soucis. Comme l'inertie des population et bien plus de la classe politique est assez longue a lancer, il vaut mieux crier au loup pour minimiser les soucis plus tard.
D'un autre coté si on crie trop fort sans pédagogie on se retrouve avec des illuminé tel que les «coil rolling» aux USA.

Dans tout ça pas facile d'y voir clair. Jean Marc Jancovici a un discour assez intéressant, même si très partisan, il reste factuel et se tient aux chiffres.

« La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. » Antoine de Saint-Exupéry
Répondre
#8

C'est très compliqué en effet.
Soit on a affaire avec quelqu'un qui fait preuve de bon sens et qui est volontaire,
soit on a quelqu'un qui refuse d'être convaincu. Des efforts immenses sont dépensées pour démontrer la folie écologique dont nous faisons preuve, chiffres, graphiques et études scientifiques à l'appui (et c'est bien). Cependant, le public visé n'a pas envie de réfléchir et répond "moi tes maths, j'y crois pas"... On oppose superstition et sciences, foi et raison. Trump est très fort pour ça d'ailleurs. Il utilise justement les propos alarmistes de certains pour desservir ses intérêts.

J'ai moi même été découragé par les propos du type :" mais à notre niveau on n'y peut rien. Il faut voir tout ce que les industriels rejettent comme pollution. Alors se priver d'une grosse voiture à côté, ça ne sert à rien."
Depuis, je fais les choses à mon échelle. Oh, rien de bien compliqué à vrai dire, pour ma conscience.
Je suis finalement convaincu que la solution ne viendra pas de politiques ou de grands patrons. Je ne m'en préoccupe pas : je fais. C'est gratifiant, c'est bon pour ma conscience, et l'éducation et à mon avis la clé. Education par l'exemple dans la vie de tous les jours : les personnes prêtes à se questionner seront plus inspirées que par la contrainte. Education auprès des jeunes, qui sont très volontaires, inspirants et inspirés. Ces derniers sont à chouchouter et aider, pas à moraliser.

Quand le doute me saisit, je me concentre sur ces demoiselles qui scient, pointent, récupèrent, cherchent, qui font des démarches auprès des autorités locales et se montrent bien plus courageuses qu'un costard-cravate. Et ça fait du bien.
Répondre
#9

Je suis tout a fait d'accord avec toi, la solution ne viendra pas de ceux qui ont créé le problème (politique / entreprises), mais malheureusement sans leur implication dans la solution on n'arrivera a rien et réduira a néant les effort des autres.

« La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. » Antoine de Saint-Exupéry
Répondre
#10

Salut,

(23-01-2020, 00:53:23)Mimoza a écrit :  Je suis d'accord, mon image est très alarmiste.

Mais d'un autre coté je me dit que si on l'est pas, les politiques et la population ne s’inquiéteront jamais vraiment du soucis.
Bon, je suis probablement mal placé pour juger : j'ai un caractère très indépendant et rebelle, et quand on veut me convaincre de quelque chose, on ne fait que me convaincre du contraire ! C'est vrai que beaucoup se laissent facilement convaincre de tout et n'importe quoi, il suffit de leur rabâcher un peu et de leur laisser entendre qu'ils ne sont pas dans l'air du temps s'ils n'adoptent pas ce courant de pensée.

Mais souvent, trop d'info tue l'info, surtout quand des affirmations difficiles à admettre sont proférées sans explications ou avec des explications douteuses.

Comme le dit @prx, il vaut mieux éduquer que convaincre, et autant que possible éduquer par l'exemple. En tous cas, lorsqu'on cherche à convaincre, il faut essayer de le faire sans chercher à tromper ou exagérer. Et si on veut adopter une démarche scientifique (ce qui reste préférable à mon avis, à condition de donner les éléments pour juger, pas de trouver et ne citer que des sources convaincantes), il faut au moins le faire correctement. Beaucoup trop souvent, on lit "D'après une étude de tel savant ou organisme...", ce qui est exactement une contre-preuve : l'étude contredit généralement ce qui est admis par la communauté scientifique, et n'a jamais été validée ! Ça ne veut pas forcément dire qu'elle n'apporte pas des éléments qui mériteraient une étude plus approfondie, mais jusqu'à ce qu'elle soit validée et prouvée, elle n'invalide pas les études qui l'ont été.

Par exemple, les chiffres donnés par edf dont j'ai fait part hier ne sont pas à prendre comme preuve : juste comme élément tendant à montrer que certains éléments du document de Mimosa sont faux et que tout ça demande une étude plus approfondie avant d'affirmer que le chauffage au bois est si avantageux (il faudrait d'ailleurs faire intervenir aussi le type de chaudière : certaines ont un rendement déplorable et sont très polluantes, d'autres au contraire procurent une excellente combustion).

(23-01-2020, 14:38:04)Mimoza a écrit :  Je suis tout a fait d'accord avec toi, la solution ne viendra pas de ceux qui ont créé le problème (politique / entreprises), mais malheureusement sans leur implication dans la solution on n'arrivera a rien et réduira a néant les effort des autres.
(pouce bleu) Toutafé !
Bon, je ne dirais pas que les efforts des autres sont réduits à néant, mais c'est vrai qu'ils ne sont qu'une goutte d'eau dans la mer.

Mais il y a un remède facile : à chacun de choisir les entreprises les plus respectueuses de l'environnement (entre autres, ne pas commander chez Amazon !) et les circuits de distribution les plus directs. Pour ce qui est des politiques, sans parler de mener des campagnes militantes ou de téléphoner à son député pour lui rappeler qu'il est notre représentant, pas la marionnette de son parti, on peut toujours manier le bulletin de vote. On n'a aucun choix valable ? Alors, il faut voter blanc, et se battre pour que le vote blanc (qui dénote d'une démarche volontaire effective, quand l'abstention pourra toujours être prise pour de la négligence ou de je-m'en-foutisme) soit mieux reconnu.

En tous cas, @Mimosa, merci d'avoir posté ce document : même si je ne suis pas d'accord avec, il a au moins initié un débat fort intéressant ! Smile
Répondre
#11

L'intérêt d'un document comme celui-ci, n'est pas d'afficher une vérité, mais de soulever une question. Il est donc réussi Wink
Répondre
#12

Je propose de renommer le sujet en quelque chose de plus clair genre "Écologie"
Répondre
#13

Salut,

(24-01-2020, 09:33:19)prx a écrit :  L'intérêt d'un document comme celui-ci, n'est pas d'afficher une vérité, mais de soulever une question. Il est donc réussi Wink
Dans ce sens, oui !
Mais j'avoue que s'il avait été posté ailleurs qu'ici et que tu n'aies pas fait des observations très intéressantes, je l'aurais refermé définitivement au bout de moins de 10s de lecture.
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet / Auteur Réponses Affichages Dernier message
Dernier message par Kobol
28-06-2017, 21:56:05

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)